À la une

Réforme de la santé au travail : l'ANDRH auditionnée à l'Assemblée Nationale

Réforme de la santé au travail : l'ANDRH auditionnée à l'Assemblée Nationale

Evaluation des risques en entreprise, simplification et rationalisation du système de santé au travail, accompagnement à la prévention dans les entreprises, mais également pénurie de médecins du travail et meilleure coordination avec la médecine de ville... L'ANDRH a été auditionnée, le 8 octobre 2020, par Charlotte Lecocq et Carole Grandjean, députées LREM à l'Assemblée Nationale dans le cadre de la préparation d'une proposition de loi de grande ampleur qui devrait être soumise au Parlement dès 2021.

Audrey Richard, présidente nationale de l'ANDRH et DRH et Engagement des salariés du groupe Up et Christine Caldeira, secrétaire générale de l'ANDRH, ont ainsi abordé de nombreux sujets de préoccupation des RH dans le cadre de ces travaux parlementaires. #InfluenceRH 

Focus sur la réforme de la santé au travail

L’Assemblée nationale a adopté le 22 juin 2020 une proposition de résolution appelant à faire de la France l’un des pays les plus performants en matière de santé au travail. Cette proposition est notamment portée par les députées Charlotte Lecocq, Carole Grandjean et Cendra Motin et a pour objet la réorganisation de la gouvernance et du fonctionnement des institutions en charge de la santé au travail. 

Trois ambitions sont ainsi poursuivies :

  • faire de la santé au travail, et en particulier de la prévention des risques professionnels, un axe prioritaire des politiques publiques des prochaines années ;
  • garantir à tous les travailleurs un accès rapide et de qualité aux services de santé au travail ;
  • renforcer les moyens d’accès et de maintien dans l’emploi des travailleurs les plus vulnérables.

Lien.png> Pour consulter le dossier législatif sur le site de l'Assemblée nationale

Cette proposition de résolution fait notamment suite au rapport Lecocq qui avait été remis au Gouvernement le 28 août 2018.

A noter que les travaux préparatoires de ce projet sont menées en parallèle des négociations interprofessionnelles qui ont débuté en juin dernier et devraient s'achever d'ici la fin de l'année 2020.

Pour aller plus loin


Partager cette publication :

Articles similaires :