Personnel, la revue de l’ANDRH

Retour sur La Grande Collecte d'e.SNCF | Personnel n°609

Retour sur La Grande Collecte d'e.SNCF | Personnel n°609

Et le DRH Green de cette année dans le cadre du prix du DRH Numérique 2020 est... Stéphane Fériaut, DRH d’e.SNCF !
Rencontre avec les équipes ayant mené la “Grande Collecte”, programme visant à offrir une seconde vie aux PC SNCF devenus obsolètes. 

Lien.png>> Article issu du numéro de mars-avril de Personnel, la revue de l'ANDRH

Propos recueillis par Naïwem Mizouni, ANDRH

Quel était le contexte ayant mené à ce projet “La Grande Collecte” ?  

Sophie Sabos, Antoine Houlgatte, Stéphane Feriaut : Courant 2019, il y a eu en interne un programme visant à passer l’ensemble du parc de PC SNCF sous Windows 10. Cependant, cela a eu pour effet de faire tomber en obsolescence un certain nombre d’entre eux, car ils ne répondaient plus aux prérogatives techniques et technologiques de ce nouvel environnement en contexte professionnel. Nous ne pouvions pas envisager de remplacer plusieurs milliers de PC sans nous préoccuper de leur avenir. C’est dans ce contexte qu’est né le projet “La Grande Collecte”, visant à offrir une seconde vie aux anciens PC SNCF, en les orientant vers 3 filières en fonction de leur diagnostic : le réemploi, la réutilisation de pièces ou le recyclage.

Quelles actions avez-vous mis en place pour concrétiser un tel projet ? 

S.S, A.H, S.F : Au sein du groupe SNCF, il y avait déjà quelques initiatives allant en ce sens, ci et là. Nous avons donc commencé par faire un diagnostic de l’environnement déjà en place, en s’entourant des personnes en charge de ces questions, au sein de l’entreprise tels que les correspondants régionaux environnementaux, les correspondants informatiques...

«Pour qu’une telle démarche fonctionne, il était important de la développer en transverse, de manière collaborative et d’y intégrer tous les acteurs qui le souhaitaient.»

C’est pour cela que nous avons co-sponsorisé en tant que Direction Numérique du groupe ce projet avec la Direction de la RSE et la Direction des Achats. Cela nous a permis de mettre en place un écosystème global pour rassembler les énergies, mettre en place un pilotage centralisé et valoriser l’opération à différents niveaux. Enfin, un partenariat exclusif a été mis en place avec Olinn, une Entreprise Adaptée spécialisée dans le réemploi numérique. 


Quel est le rôle de la fonction RH dans un projet comme celui-ci ? 

S.S, A.H, S.F : Inclure la fonction RH dans ce projet a été un véritable choix ! Nous avons milité pour avoir la partie numérique responsable dans les équipes RH, car nous considérions que ces sujets doivent être liés à la dimension humaine. Ce n’est pas que de la “com” :  il y a une réelle attente d’intégration de ces sujets à la DRH de la part des collaborateurs. Nous avons un vrai rôle de sensibilisation, d’accompagnement et de soutien à jouer sur ces sujets, notamment sur le volet financier. Le fait que l’on ait regroupé l’ensemble permet d’aider de manière très concrète et très construite ce genre de projet car la fonction RH a un pouvoir de conviction très fort.  

Quels conseils donneriez-vous à des RH souhaitant mettre en place un projet similaire au sein de leur entreprise ?  

S.S, A.H, S.F : Le premier serait d’oser le faire ! Chaque organisation est construite de manière différente, cependant, rapprocher la RSE de la partie RH fait sens, car c’est une fonction qui est bien placée pour l’incarner.

«En effet, la RH a un rôle d’ancrage lui permettant de mettre au cœur ces sujets, d’en faire une partie intégrante de la stratégie d’entreprise et de les diffuser à l’ensemble des métiers.»

Il y a aussi de la sensibilisation et de la montée en compétences sur les sujets de RSE à prévoir, afin qu’ils soient portés au plus haut, tout en permettant à chacun d’avoir des leviers d’action.  

Quel est votre sentiment quant à ce prix du DRH Green et quelle est la suite prévue pour “La Grande Collecte” ? 

S.S, A.H, S.F : Avoir reçu ce prix, c’est une fierté à partager avec l’ensemble des collaborateurs impliqués dans ce projet et cela rend plus tangible le fait que l’on soit sur la bonne voie. De plus, voir qu’un prix RH était dédié à des actions de RSE permet de souligner que c’est une question qui prend de l’essor au sein de la fonction, et c’est très positif ! Pour ce qui est de la suite pour La Grande Collecte, nous allons dans les mois à venir lancer deux actions phares. La première, c’est que nous allons généraliser le process à l’ensemble des équipements du groupe, en y incluant les smartphones et les tablettes. Et la seconde action, c’est l’ouverture de la plateforme à l’externe, pour proposer à d’autres entreprises de se joindre à ce mouvement autour de la seconde vie numérique.  


Partager cette publication :

Articles similaires :